Articles a la une

Derniers commentaires
test

World of Final Fantasy

World of Final Fantasy est un J-RPG développé et édité par Square Enix. Le titre est sorti le 28 octobre sur PlayStation 4 et PlayStation VITA. Nous incarnons Lann et Reynn, deux jumeaux ayant pour but de retrouver leur ancien pouvoir perdu.

Le fan-service à son paroxysme

Le scénario de World of Final Fantasy est rempli de fan service afin de permettre à tous les fans de retrouver leurs personnages préférés. Nous incarnons Lann et Reynn, deux jumeaux ayant oublié leur passé. Tout ce que l’on sait d’eux, c’est qu’ils sont des Gigantus (personnage ayant la taille d’un humain) vivant dans un monde de Lilipuces, petits personnages miniatures (comme les Chibi). Nos héros ont aussi d’étranges tatouages sur leurs bras qui leur donnent la capacité de capturer des petits monstres qui portent le nom de myrages. Toutes les zones et tous les personnages sont tirés de la licence Final Fantasy, vous rencontrerez donc Cloud, Squall, Lightning et bien d’autres héros ayant fait le succès des différents opus de la série. Le scénario est très basique (un combat contre les méchants chevaliers de la Fédération) et ne tiendra pas le joueur en haleine, mais par contre, chaque chapitre raconte une petite histoire en mettant en scène un personnage d’un des jeux Final Fantasy dans un décor connu. Cela permet au joueur de ne pas être pris dans un scénario massif qui sera long et ennuyant, ici le jeu est coupé en petits chapitres de 30 minutes. Le gros souci est que même si les chapitres sont intéressants, le personnage de Lann est extrêmement lourd, ses blagues sont parfois hors sujet et d’un enfantillage flagrant, ce qui rend le scénario parfois extrêmement pénible et indigeste.

De bonnes idées

World of Final Fantasy contient de très bonnes mécaniques. Tout d’abord, le système de capture est très réussi et surtout très chronophage, on passe de longues heures à parcourir les zones du jeu afin de capturer tous les myrages et ainsi compléter l’encyclopédie. Vous me direz que la licence Pokémon contient également cette mécanique, sachez que celle-ci diverge. Dans le titre de Nintendo, vous devez baisser la barre de vie de la créature afin de la capturer, dans World of Final Fantasy, vous devez effectuer une action spécifique pour être capable de lancer la sphère de capture, par exemple faire une attaque de feu. Cela permet tout d’abord de calculer ses dégâts pour ne pas tuer la créature avant sa capture, mais aussi à fonder une équipe possédant de multiples capacités afin d’être capable de parer à toute éventualité. En parlant des combats, ils se déroulent au tour par tour, ce qui ravira les amoureux du genre. La grosse feature du titre est le système de pyramide, grâce auquel vos personnages et deux créatures formeront un totem, cela fusionnera leurs caractéristiques, compétences, attaques, résistances et faiblesses, mais ne permettra qu’une action d’attaque. Les ennemis pourront eux aussi faire des pyramides, ce qui met en place une nouvelle statistique : l’équilibre. Cette dernière se caractérise par une barre qui vire vers le rouge lorsque votre pyramide est sur le point de se briser, les compétences de déséquilibre seront donc utiles pour briser les pyramides ennemies. Il faudra donc bien choisir les créatures qui formeront une pyramide, car les statistiques se cumulant, il est conseillé de contrer les faiblesses de votre pyramide. Par exemple, si une créature a une faiblesse à la foudre, vous pouvez contrer cette faiblesse en plaçant une créature résistant à cet élément, ce qui donnera pour résultat une neutralité à l’élément foudre. De plus, si vous placez deux créatures résistantes à un élément, cela créera une absorption à l’élément en question. Pour les compétences c’est pareil, si vous placez deux créatures ayant une attaque de feu, vous aurez la possibilité de lancer le sort d’extra feu.

Faire évoluer ses myrages

La montée de niveau est une mécanique très présente dans les RPG et World of Final Fantasy ne déroge pas à la règle. Au fil de votre progression, vos personnages ainsi que vos créatures monteront de niveau, ce qui leur fera gagner des points de compétence appelés PC. Ces derniers permettront à vos créatures d’apprendre de nouvelles attaques, à augmenter leurs caractéristiques, mais aussi en finalité à les faire évoluer au stade suivant de métamorphose. Cette distribution de point de compétence se fait par le biais d’un sphérier (comme dans Final Fantasy X). Les créatures ont plusieurs seuils d’évolution : petite, moyenne, grande et EX. Les 3 premières augmenteront la taille, les capacités et compétences de votre myrage, sachez que vous pouvez garder votre créature à un stade d’évolution et continuer à lui apprendre les caractéristiques de ses évolutions suivantes. La quatrième évolution quant à elle est assez spéciale, une fois qu’une créature a atteint ce stade, elle ne peut plus faire partie d’une pyramide. Cette dernière devient une « invocation » que vous pourrez appeler de temps en temps, elle partagera ses points de vie ainsi que ses points d’actions avec les héros. Cette dernière disparaitra une fois que votre méga myrage n’aura plus de point de vie ou de point d’actions. Il est à noter que vous pouvez modifier le stade d’évolution de vos créatures dans la malle à myrages.

Parcourir le monde

Là où World of Final Fantasy tire son épingle du jeu par rapport aux autres jeux du genre, c’est qu’il ne vous cantonne pas seulement à faire le scénario. Le titre met du contenu un peu partout afin d’avoir quelque chose à faire pendant le endgame. Vous tomberez donc parfois sur des cubes noirs appelés brèches sombres dans lesquels se cacheront des myrages surpuissants au niveau où vous les trouverez. Vous aurez aussi des créatures spéciales cachées dans la carte qu’il faudra trouver afin de les capturer. Le salon de thé vous permettra de vivre des mini-quêtes mettant en scène les personnages que vous avez rencontrés durant le scénario. Vous pourrez surtout invoquer les héros de la licence Final Fantasy une fois que vous aurez acheté et équipé leur médaille, ces derniers lanceront des attaques dévastatrices ou des sorts de soutiens afin de vous aider en combat. Leur invocation se fera par le biais d’étoiles qui se rechargeront au fil de vos combats. Le Colisée quant à lui mettra au défi votre pyramide au travers de nombreux combats qui vous rapporteront des objets et vous permettront de capturer de nouveaux myrages. Il vous sera aussi permis d’affronter d’autres joueurs en ligne, les niveaux sont égalisés afin de permettre un duel équitable, vous garderez cependant vos compétences, résistances et faiblesses, il faudra donc monter la meilleure équipe pour remporter la victoire. Vous aurez aussi la possibilité de faire des échanges avec les autres joueurs, le seul pré-requis est que la créature doit avoir un niveau inférieur à cela des héros.

Pour conclure, World of Final Fantasy est en demi-teinte. Le titre possède de bonnes mécaniques comme le système de capture et d’évolution des myrages qui sont extrêmement chronophages. Le scénario quant à lui est assez basique, mais les chapitres assez rapides feront en sorte que vous ne vous ennuyez pas. On regrettera cependant que le doublage japonais ne soit réservé qu’à l’édition Day One. L’humour de Lann est parfois assez gamin ce qui peut donner une certaine lourdeur sur la trame scénaristique. Ce jeu est un bijou pour tout fan de la licence Final Fantasy de par ses mécaniques aux petits oignons, mais surtout par son fan service.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Le système de capture
  • Le sphérier
  • Pleins de secrets
  • Le système de pyramide
  • Une durée de vie conséquente
Les points negatifs
  • Lann est très lourd
  • Les voix JAP réservé à l’édition Day One
  • Scénario très basique

Une réponse à “World of Final Fantasy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *