Articles a la une

Derniers commentaires
test

Torment : Tides of Numenera

Torment : Tides of Numenera est un RPG sorti le 28 février sur PC, PlayStation 4 et Xbox One. Le titre est développé par inXile Entertainment et édité par Techland.

Un scénario dont vous êtes le héros

L’histoire se situe sur Terre, dans un milliard d’années. Entre notre époque et ce futur lointain, plusieurs civilisations ont vécu et ainsi apporté leurs créations au monde. Ces progrès technologiques ont amené une avancée scientifique telle qu’il est possible de changer son apparence physique, de parler avec les étoiles et de maîtriser l’essence même de la magie. Vous en conviendrez, le cadre dans lequel se déroule le jeu est assez atypique, la technologie se mêle à un monde fantaisiste où la magie règne. De ce fait, le multivers, les univers parallèles, la visite du subconscient, les visions du futur et les reliques du passé sont choses communes, car le monde Numeria ne connait aucune frontière physique ou spirituelle. Vous incarnez un esprit ayant pris possession d’un corps, mais pas n’importe lequel, celui d’un grand mystique du nom de Dieu Changeant. Votre but ici ne sera pas de sauver une princesse en détresse, de sauver le monde d’un grand méchant, mais plutôt de mener une enquête sur votre identité. Torment: Tides of Numenera reprend le flambeau des RPG tels que Pillars of Eternity, Wasteland et surtout Planescape : Torment. Le jeu nous emmène dans un monde mélangeant plusieurs univers comme la fantasy,la sci-fi, le cyberpunk et le steampunk.

Des frères d’armes très précieux

Votre quête sera longue et semée d’embûches, mais n’ayez crainte, vous ne serez pas seul, plusieurs compagnons vous rejoindront régulièrement. Ces derniers ont chacun leurs propres traits de caractère, leurs aptitudes qui les rendent tous différents les uns des autres et surtout avec un background qui leur est propre. Leur histoire se mêlera à la vôtre, mais elle vous permettra aussi de mieux comprendre vos compagnons. Ces derniers ne seront pas de simples alliés en combat, ils deviendront au fil de l’aventure de vrais frères d’armes qui partageront leur histoire, leurs doutes et ce qui les rongent de l’intérieur.

Des choix importants

On notera que Torment possède une localisation française, ce qui est un très bon point pour un jeu basé sur les dialogues et la narration. Votre quête est basée sur la recherche d’informations donc le jeu vous emmènera la plupart du temps dans des endroits fourmillant de dialogues et surtout de détails. Chaque objet ou conversation est important, car il peut contenir des informations cruciales sur votre passé ou celui du monde, il est donc très conseillé de fouiller partout. Votre personnage est très influent dans le jeu, car ses décisions auront des répercussions à plus ou moins long terme. Vous aurez droit à 3 classes : le Glaive étant un guerrier, le Jack étant une classe hybride et le Nano étant un mage. Votre classe vous donnera en premier lieu un aperçu de votre style de combat grâce au type d’arme que vous utiliserez, mais le plus important sont les compétences dites sociales qui vous permettront entre autre d’avoir de l’éloquence, de pouvoir intimider votre interlocuteur, de lire dans son esprit, toutes ses compétences vous donneront des informations supplémentaires qui ne seraient pas accessibles en temps normal. Il ne faut pas oublier que nos choix ont une répercussion dans la manière de dialoguer avec un PNJ et les réponses données ont une incidence sur le monde environnant, mais aussi sur vos compagnons et votre conscience. Sachez néanmoins que les choix ne se limitent pas qu’au bien et au mal, le jeu inclut un système nommé Tides qui met en scène des forces invisibles influant sur le monde. Leur couleur nous indique l’archétype utilisé par le sentiment comme l’équité, la justice, la passion, l’émotion…

Une gestion des compétences en demi-teinte

Il est à noter que les actions que vos personnages effectuent vous demandent des points de compétence. Vos personnages veulent par exemple pousser un rocher, de base ils réussiront à 45%, vous pourrez donc utiliser des points de puissance pour augmenter leurs chances de réussite. Tous les personnages du jeu possèdent des points d’intelligence, de puissance et de dextérité à investir pour augmenter le taux de réussite de vos actions, il sera donc facile de d’avoir une équipe pouvant atteindre les 100% de réussite sur toutes les actions, car si vos points de compétence tombent à zéro, il sera possible de les recharger en dormant à l’auberge.

En conclusion, Torment: Tides of Numenera est un très bon jeu si vous aimez les jeux narratifs. Malheureusement, sa seconde partie en demi-teinte rend le jeu un peu moins digeste sans parler de sa facilité déconcertante n’offrant aucun challenge. Certains joueurs pourraient se sentir frustrés par le nombre très réduit de combats, mais surtout par l’instabilité du framerate sur console.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Richesse de l’écriture
  • Narration de qualité
  • Le background des personnages
  • Traduction française de qualité
Les points negatifs
  • La seconde moitié du jeu en dem-teinte
  • Soucis de framerate sur console

Une réponse à “Torment : Tides of Numenera

  1. J’ai lu quelques articles sur Torment: Tides of Numenera et maintenant je découvre davantage sur ce jeu. C’est vrai, le contenu narratif est de qualité, mais je n’accroche pas à cet univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *