Articles a la une

Derniers commentaires
test

Tales of Berseria

Tales of Berseria est un J-RPG développé et édité par Namco Bandai sorti le 27 janvier 2017 sur PlayStation 4 et PC.

Un scénario bien connu

Le monde dans lequel nos héros évoluent est en proie à une sorte de malédiction transformant les humains en démons sanguinaires, saccageant tout sur leur passage. Afin de lutter contre ce fléau, l’Abbaye est créée afin de tenter d’endiguer cette malédiction. On joue donc Velvet, jeune adolescente de 16 ans ayant perdue ses parents et sa grande sœur morts sous ses yeux suite a l’attaque d’un démon. Il ne lui reste plus que son frère Laphicet dont elle a la garde et se retrouve sous la tutelle d’un épéiste du nom Artorius. Il est difficile pour moi d’en dire plus sans prendre le risque de vous spoiler l’élément déclencheur de la quête de vengeance qui va hanter Velvet.

Des personnages hauts en couleur

Le personnage de Velvet a un caractère assez fort, elle est gentille, douce et protectrice avec son petit frère Laphicet, mais son côté combatif et froid prend le dessus lorsqu’elle n’est pas en compagnie de ses amis. Elle est prête à donner sa vie pour protéger les gens qu’elle aime ou pour défendre une cause qui lui est juste. Au premier abord, Velvet nous fait penser à Lightning, l’héroïne de Final Fantasy XIII, mais au fil de l’aventure, on se rend vite compte que les deux héroïnes ont un caractère qui leur est propre. Je tiens à souligner que les personnages secondaires sont également bien écrits. Au premier abord, ces derniers semblent clichés lors de leur apparition dans le jeu, mais leur personnalité se révèle au fil de l’aventure et ils deviennent attachants. Je tiens à vous rappeler que Tales of Berseria est un J-RPG donc un jeu possédant un contenu colossal surtout en dialogue. Vous aurez donc de nombreuses cinématiques en temps réel ou sous forme d’animé, mais ce n’est pas tout, car les saynètes sont également présentes dans cet épisode. Ce sont de petites scènes de dialogue non obligatoire, mais souvent assez drôle ou expliquant une situation donnée, elle apporte énormément de fraîcheur et permettent d’en apprendre plus sur les personnages, leurs caractères, leurs histoires et surtout leurs liens. Le level design du jeu est fait pour que le joueur ne sente pas de répétition lors de l’exploration de zone ou de donjon, mais Tales of Berseria n’est pas un jeu à monde ouvert, son évolution au sein du scénario est très linéaire, vous aurez donc très peu de liberté quant à l’évolution dans la trame principale. Certes, vous aurez la possibilité de chasser des démons, de participer à des mini jeux et d’avoir un peu de contenu secondaire, mais cela ne vous permet pas de mettre la trame principale en pause pour explorer le monde.

Des combats bien pensés

La licence Tales of a toujours soigné son gameplay lors des combats. Typique de cette licence, il vous sera demandé d’enchaîner les techniques d’attaques appelés Artes ici. Ces derniers utiliseront de l’endurance symbolisée ici par un compteur d’âme dont chaque technique utilisera une partie. Il faudra trouver le combo le plus puissant et le moins gourmand afin d’infliger le plus de dégâts. Vous pourrez récolter des âmes à vos ennemis en les étourdissants ou en les tuant, ce qui vous permettra par la suite de faire des combos plus longs, mais attention, car l’ennemi pourra vous les voler, ce qui peut devenir handicapant. Il est conseillé d’assimiler vos artes le plus vite possible ainsi que d’apprendre les faiblesses des ennemis pour être plus efficace. Il vous sera possible d’établir une stratégie afin que l’IA gère au mieux l’utilisation de vos compagnons d’armes. La progression de votre équipe se fera grâce à l’expérience acquise, mais aussi grâce aux compétences passives de votre équipement qu’il faudra apprendre en combattant. Ces compétences vous permettent d’améliorer les statistiques de vos personnages de manière permanente. Il ne faudra donc pas changer d’équipement avant d’avoir appris les compétences lui étant liées, bien sûr, vous pourrez être tenté de revêtir une armure avec de meilleures statistiques et c’est pour cela que la forge est là. Cette dernière vous permettra contre des matériaux et de l’argent d’améliorer une pièce d’équipement et donc de rattraper le retard de statistiques. Mais ne vous inquiétez pas, Tales of Beseria est généreux en butin, vous pourrez donc souvent démanteler vos gains lors des combats afin d’avoir une bonne réserve de matériaux.

Au point de vue technique

Il faut savoir que la série des Tales of est développée conjointement sur PlayStation 3, PlayStation 4 et PC. On constatera donc que le bilan technique est mitigé pour un jeu PlayStation 4 et même PC, certes cette licence n’est pas portée sur l’aspect technique, mais nous sentons clairement que le titre est tiré vers le bas par la version PlayStation 3 limitée par la puissance de la console. Bien que le titre tourne en 60 fps, les graphismes sont bien en dessous par rapport à d’autres jeux du genre, quelques ralentissements peuvent survenir pendant les combats lourds ainsi qu’une distance d’affichage assez limitée.

En conclusion, Tales of Berseria est un bon J-RPG proposant un scénario captivant porté par Velvet, un personnage plus charismatique que ce qu’a pu nous proposer la licence par le passé. Son système de combat bien pensé allie simplicité avec technicité afin de plaire à tous les joueurs. On regrettera cependant son retard technique dû au développement sur PlayStation 3.

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • Des personnages attachants
  • Une OST de qualité
  • Le système de saynètes
  • Les transformations
  • Un scénario prenant
Les points negatifs
  • Techniquement en retard (développement PS3)
  • Très peu de contenu annexe

Une réponse à “Tales of Berseria

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *