Articles a la une

Derniers commentaires
test

Dragon Quest Builders

Annoncé pendant les 30 ans de la licence Dragon Quest, Dragon Quest Builders a fait pas mal parlé de lui. Lors de la diffusion des premières images, les gens se sont exclamés que le titre de Square Enix ressemblait à Minecraft, que c’était du plagiat. Certes, le jeu ressemble beaucoup au titre de Mojang mais n’est absolument pas identique. Dragon Quest Builders est développé et édité par Square Enix. Ce titre RPG/Créatif est sorti le 14 octobre 2016 sur PlayStation 4 et PlayStation VITA.

Vous êtes le bâtisseur légendaire

Qui dit RPG, dit scénario. Vous faites un étrange rêve dans lequel Lordragon, seigneur des ténèbres, vous propose de gouverner le monde à ses cotés, est-ce que ce rêve est le vôtre ? Ou est-ce un souvenir d’un de vos ancêtres ? Soudain, une voix féminine vous appelle et vous demande de vous réveiller. Vous ouvrez les yeux et vous vous réveillez dans des catacombes et cette voix va vous apprendre les rudiments de la fabrication ainsi que du maniement de blocs. Une fois sorti des catacombes, il sera temps de mettre en place un endroit rempli de lumière où il fait bon vivre afin de redonner espoir au monde, c’est à ce moment que l’histoire du bâtisseur légendaire commence.

dragon_quest_builders_1

Des blocs par milliers

Comme dit un peu plus tôt, Dragon Quest Builders ressemble beaucoup à Minecraft, mais cela est juste une ressemblance, car le titre de Square Enix contient ses propres mécaniques et surtout son propre monde. Le titre de Square Enix contient un aspect RPG et de ce fait, vous ne passerez pas votre temps à construire des bâtiments à l’aide de blocs de matériaux. Au début de chaque chapitre, vous aurez un drapeau qu’il faudra planter à un endroit précis pour mettre en place votre base. Des PNJ viendront par la suite rejoindre votre base afin de l’améliorer via des quêtes qui vous seront données. Ce côté RPG donne vraiment un coup de fraîcheur au titre, car cela vous donne un but, mais surtout cela vous donne une progression au sein du chapitre, car les quêtes vous donnent des récompenses. Bien que le jeu soit assez simple, il vous demandera une certaine réflexion, car votre base sera délimitée par un emplacement de 30×30, de ce fait, il faudra agencer vos bâtiments afin d’avoir tout ce qui sera nécessaire à votre aventure. Chaque bâtiment (hors plan) a le même schéma de construction, 2 blocs de hauteur, une source de lumière et une porte, ce qui créera une salle vide, puis il faudra la meubler pour construire une salle spécifique, un lit pour une chambre, un tournebroche pour une cuisine, mais cela ne s’arrête pas là, en fonction des meubles que vous mettrez, une salle peut être améliorée, changez des nattes de paille par des lits crée une chambre de luxe au lieu d’une simple chambre et de ce fait le nombre de points alloués sera plus important.

Ces mécaniques de gameplay sont très intéressantes, mais pose un problème assez frustrant : le jeu est trop simple. Même si le titre est un RPG, il n’y a pas d’évolution standard comme dans les autres RPG, c’est-à-dire, tuer des monstres pour monter de niveau. Ici, il suffit de suivre les quêtes afin d’avoir accès à 3 portails qui vous emmèneront sur des îles, dans ces dernières vous trouverez des ressources vous permettant de fabriquer des armes plus puissantes. Au début, le jeu est assez déroutant, car vous êtes lâchés dans la nature, avec quelques quêtes, le principe ne vous est pas expliqué, mais une fois compris, le jeu se termine très rapidement, car le schéma est toujours le même.

dragon_quest_builders_2

Le grande aventure

Certes les mécaniques de jeu sont très simples, ce qui en résulte une durée de vie assez courte si vous vous penchez juste sur la trame principale. Mais il faut savoir que Dragon Quest Builders contient pas mal de contenu supplémentaire, en effet, lors de vos phases d’exploration hors de votre base, vous pourrez tomber sur un ennemi spécial vous donnant une arme, une quête secondaire, un objet caché ou tout simplement un coffre. Le jeu regorge de petits plus qui rendent l’exploration vraiment intéressante et pas du tout ennuyeuse. Dragon Quest Builders bénéficie de la direction artistique d’Akira Toriyama, nous retrouvons donc le character design typique de la licence Dragon Quest. Au niveau de la durée de vie, le titre contient 4 chapitres qui une fois terminés donneront place à des défis à réaliser si vous voulez avoir plus de challenge. Un 5ème chapitre portant le nom de Terra Incognita est disponible en tant que bac à sable.

dragon_quest_builders_3

En conclusion, Dragon Quest Builders n’est pas une simple copie de Minecraft car il apporte une dimension RPG au gameplay de construction. Le jeu se veut très plaisant à jouer grâce à sa liberté qui laisse le joueur découvrir les mécaniques par lui-même. Sa direction artistique et ses graphismes aideront aussi à passer de nombreuses heures sans s’ennuyer. Vous non plus, vous ne résisterez pas aux charmes de ces petits gluants tout kawaii.

dragon_quest_builders_gluant

Les notes de la redaction
Les points positifs
  • L’aspect RPG/Construction
  • La liberté que nous offre le titre
  • Les graphismes
  • L’humour du jeu
Les points negatifs
  • Trop simple
  • Intelligence artificielle aux paquerette

Une réponse à “Dragon Quest Builders

  1. Bon test! je le prendrait surement d’occasion car je le trouve le prix un peu elever pour sont contenue. Surtout qu’il n’y as pas de multijoueur apparemment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *